Comment notre ville a été choisi par le CSISE ?


Alerté par des scientifiques du monde entier, le CSISE a demandé aux Nations-Unies, peu de temps après la crise de la vache folle, de mettre en place des mesures de protection particulières envers les vaches, dont certaines espèces pourraient disparaître ; depuis Madrid où il présidait la conférence sur les vaches espagnoles, le Professeur Montagneux a lancé un appel pour qu’une plate-forme soit mise en place sur chaque continent, véritable centre névralgique pour la réintroduction d’espèces menacées, et centre de remise en forme pour les vaches malades.

Pour l’Europe, Le Pouzin est mise sur les rangs, et une équipe pluridisciplinaire s’est occupée de ce dossier ; très discrète, puisque nous n’avons pas eu de révélation avant l’annonce officielle, elle n’a visiblement pas voulu acheter la corde avant d’avoir le veau, pour rappeler un proverbe bien connu, mais a fait de l’excellent travail.

Le comité de sélection a finalement choisi Le Pouzin parce que la ville présentait pour ce projet de sauvegarde les meilleurs atouts.

Enfin, le jury a rappelé que les Pouzinois étaient connus pour leur amour des animaux, puisqu’en 2002, une opération de sauvegarde des canards y avait été mise en place avec la réserve de Printegarde au nord du Pouzin .

Quel est le projet retenu ?

L’ancienne gare du Pouzin siué près de la caserne des pompiers

. Une concertation est déjà engagée avec les locataires du lieu, qui vont bientôt trouver un endroit propice à leur développement. L’ancienne gare sera quant à elle entièrement réaménagée, tout en conservant bien entendu tout son cachet architectural. Si l'intérieur de la gare sera totalement interdit aux humains -sauf bien sûr le personnel de manutention et les vétérinaires- l'extérieur et les côtés de la gare seront néanmoins aménagés en espaces verts . Pour permettre aux nombreux touristes intéressés de voir ce fabuleux manège, grâce à des oeils de boeufs. Ce sera cette fois l’homme qui regardera passer les trains à vaches...

Les vaches, venues de toute l’Europe, par voie ferrée, donc, mais aussi à pieds, lors de transhumances, à cheval ou par transporteur spécial, trouveront au Pouzin de quoi se ressourcer avant d’être réacheminées, vers leurs régions d’origine pour certaines (Normandie, Vosges, ...), et vers d’autres continents pour d’autres.

(On apprenait hier soir que le constructeur Airbus se verrait probablement désigné pour construire des avions spéciaux, qui permettront le transport des animaux dans des conditions optimales, tandis qu’un constructeur de parachutes est en train d’étudier des solutions de largage sur certaines îles trop petites pour avoir des pistes d’atterrissage).

Une action de sauvegarde des espèces, une action écologique.
Le Pouzin berceau de l’écologie campagnarde , accueillera ainsi, via la place de la république , située juste à côté, les vaches de passage ; là, elles pourront se désaltérer autour de l’habituel jet d’eau, tandis que le service des Espaces Verts aura à coeur de renouveler, aussi fréquemment que l’appétit des bovidés l’obligera, le parterre qu’ils goûteront avec gourmandise... Interrogé, un membre influent de ce service, qui a souhaité resté anonyme, appelons-le Monsieur K., nous a confié que malgré cette surcharge de travail, il souhaitait apporter tout son soutien à l’opération ; d’autant plus, a ajouté Monsieur K., qu’on le sait bien, la bouse de vache mélangée à de la paille donne du fumier. Et Dieu sait si Le Pouzin , pourra réutiliser cet excellent engrais naturel pour ses cultures de fleurs et terrains de sports .

Il a été précisé également que des navettes seraient mises en place pour les vaches qui souhaiteraient visiter, pendant l’été, les tapis floraux mis en place dans la ville ; avec cependant une consigne formelle, ne pas y paître. Cet aspect des choses a été remarqué par le comité comme étant essentiel au repos psychologique des bêtes, qui, lors de leurs voyages, seront malgré tout souvent éprouvées.

Enfin, un centre de lavage (Lavache Automatique) sera mis en place pour permettre à ces nobles animaux de se refaire une beauté avant leur prochain voyage.

Autre bonne nouvelle, cette réalisation ne coûtera pas un centime aux contribuables ; un“business plan” a été étudié pour que les recettes engendrées par le tourisme soient supérieures aux coûts engendrés. Histoire de ne pas prendre le contribuable pour une vache à lait.

Un nouveau temps fort dans la vie Pouzinoise :“Ah, la Vache !”
Si, on le voit, la Municipalité a tout de suite pris le taureau par les cornes pour qu’aboutisse ce projet, les associations se réuniront très prochainement pour proposer des animations spécifiques autour de ce pôle. Certaines idées ont déjà été évoquées :

Concours "Vache, ça crée !”, concours de dessins pour enfants,

Concours de poésie,
Et lentement, elles s'alignent
En clé, de Fa, d'Ut ou de Sol...
Blanches, noires ou rondes, à tour de rôle,
Considérant Eole,
Se rapprochent parfois et caracolent,
Ou discrètement, doucement, se font signe...
Concours d’humour,
“ Qu'est-ce qui est bleu dans un pré ?
- Une vache en survêtement.“

“Que fait une vache quand elle refléchit?
- Du lait concentré !”


Notez déjà sur vos agendas l’un des grands rendez-vous incontournables des prochaines années, pendant le week-end du 7 avril qui suivra : deux jours pendant lesquels la ville célébrera cet animal qui a plus d’une qualité ; pour le premier grand rendez-vous, concours de traite à l’ancienne, démonstrations de trayeuses électriques, etc... De nombreux artistes viendront peindre des vaches grandeur nature qui seront exposées dans les rues, projections de films en plein air avec l’incontournable "La vache et le prisonnier ", merveilleux film avec Fernandel, conférences,... tandis qu’une magnifique exposition sur la vache dans la période antique sera visible à I‘Hôtel de Ville.

Samedi soir à 21 heures , un concert de musique improvisée et intitulé " Meuh ! Meuh ! " sera donné sur place Vincent Auriol avec en première partie une symphonie de cloches.
Plus tard dans la nuit, lors d’un grand bal populaire, c’est l’élection de Miss Meuh qui en ravira plus d’un.
Dimanche matin, vous découvrirez dans les rues endormies une transhumance costumée du plus bel effet. Pendant ce temps, des vaches goûteront des pelouses de qualité.
Le dimanche après midi sera consacré à la fête : ballons vaches, tirs à la corde, vache-mongolfière, manèges bovins, concours de cornes, traites chronométrées.
Dimanche soir, concert de rock avec le groupe " Les Pâquerettes Marginales " et un groupe local "La bande à meuh meuh”.


Grand concours !

Enfin, dès à présent, et dans la perspective de l’inauguration officielle de cet équipement, et parce qu’il y aura forcément moins de place qu’on ne le souhaiterait, participez à notre grand concours pour gagner l’une des 200 places mises en jeu pour le défilé des humains : venez avec nous pour prendre un train à vapeur, sur un circuit de 3 kilomètres, tandis que 250 vaches seront invitées pour nous voir passer. Dix vaches étant, quant à elles, équipées de webcams montées sur les cornes, afin de permettre au plus grand nombre de suivre, derrière son écran, cette journée exceptionnelle.

Avec ce projet, les vaches ne pourront plus dire que cela va de pis en pis... Désolé ou heureusement ce n'était qu'un canulard , mais un peu d'humour mets un peu de baume au coeur . A + sur le site

 

Accueil