Inauguration des aménagements du pont romain

28 mai 2004

Une revue du CNRS.<Gallia , fouilles , et monuments > , l' authenticité du pont gallo- romain est confirmée Construit à l'étranglement à l'étranglement de la gorge par laquSuivant une étude de M. Blanc , archéologue , historien et journaliste à Valence , paru en 1963 dans elle l'Ouvèze débouche dans la vallée du Rhône à 500 mètres en amont du pont de la RN86 , ce pont daterait du IIème siècle , comme les ruines pont-pierre sur l'Eyrieux , commune de St Fortunat . Si le tablier du pont a subit d'importantes restaurations au cours des siècles , les culées et la voûte sont d'origine gallo-romaine . Son mode de construction est significatif : l'arche unique qui le forme mesure 13.04 mètres sur 5.80 de large . Les culées sont revêtues de moellons de petites tailles , la voûte est bordée d'un double bandeau de petites pierres taillées en coin , ces bandeaux étant séparés entre eux et du reste de la maçonnerie par une double rangée de petits moellons plat soigneusement taillés .

Les façades Est et Ouest sont bien conservées ( surtout dans leur partie inférieur ) et montrent un petit appareil assez régulier de moellons calcaires . Il n'y a aucune trace de briques mais un double chaînage de petits moellons ( de 0.15 à 0.18 mètres ) placés l'un entre les deux claveaux , l'autre entre le dernier rang et le mur en petit appareil .La largeur de ce pont est assez considérable par rapport à d'autre ponts romains . Son mode de construction rapelle celui qui a été utilisé pour le grand pont romain à 11 arches qui franchit l' Escoutay près de Viviers .

Extrait du livre : Le Pouzin de la préhistoire à nos jours

 
 
 
 
     
 
 
 
 
     
 
 
 
 
     
 
 
 
 
     
 
 
 
 
     
 
 
 
 
     
 
 
 
 
     

Accueil